Comment réduire mes impôts ?

Pourquoi ai-je l'impression que chaque année, je paie plus d'impôts !?

Le montant des impôts se calcule selon des règles qui se basent sur votre revenu, sur votre dépense, sur votre fortune et sur vos dettes.


L'augmentation de votre facture fiscale peut donc venir de plusieurs sources différentes, dans la plupart des cas, il s'agit de l'augmentation régulière du revenu. Car il faut savoir que souvent, le salaire d'un employé a tendance à augmenter chaque année avec l'expérience acquise sur le poste qu'elle occupe. Il en va de même pour les indépendants et chefs d'entreprise: plus ils travaillent sur leurs entreprises, plus leurs revenus augmentent.


D'autres raisons peuvent influencer l'augmentation des impôts, par exemple, si vous avez décidé d'augmenter votre franchise afin de payer prime d'assurance-maladie moins chère, puisque les primes d'assurance-maladie sont déductibles des impôts, vous allez en déduire moins et donc payer plus d'impôts.


Toutes les subventions comme les subsides d'assurance-maladie, les allocations logement et les allocations familiales  sont également considérés comme revenus imposables et vous paierez des impôts en plus si elles vous sont accordés ou si leurs montants ont augmenté.



D'accord, donc, est-ce qu'il existe des moyens de payer moins d'impôts ?

Oui, il existe des moyens de payer moins d'impôts, toutefois cela peut engendrer dans la plupart des cas une perte  de liquidités à court ou à moyen terme du contribuable.


Par exemple, l'une des astuces les plus courantes pour réduire les impôts est le troisième pilier, un produit financier destiné pour la retraite ou pour la protection des revenus en cas d'invalidité ou décès.


Le troisième pilier réduit votre revenu imposable par sa valeur directe, nous allons vous montrer comment :


Prenons l'exemple de Pierre qui est bagagiste/célibataire/sans enfants et a un revenu annuel de 60'000 CHF par an et une activité à 100%. Pierre est un étranger, détenteur d'un permis B et est prélevé à la source.


Pierre décide de souscrire, le 01.01.2019 une épargne retraite où il paie 300 CHF/mois , soit 3600 CHF/an. Son revenu n'a pas changé depuis 2018, par conséquent:


Les impôts prélevés en 2018 de Pierre, avant le troisième pilier:


Revenu imposable : 60'000 CHF

Taux d'imposition: 9.96%

Impôts prélevés en 2018: 5760 CHF


et les impôts prélevés en 2019, soit, après la souscription du troisième pilier:


Revenu imposable: 60'000 CHF - 3600 CHF = 56400 CHF

Taux d'imposition: 8.86%

Impôts prélevés en 2019: 4997 CHF


Ce troisième pilier a donc permis de Pierre de réduire ses impôts  de 763 CHF soit une réduction de 21.19% du montant en troisième pilier investi.


Maintenant, si Pierre avait souscrit son troisième pilier pour 500 CHF/mois ou 6'000 CHF/ annuels, la réduction aurait été de 1278 CHF, soit 21.3% du montant investi.


Peut-on conclure que la réduction d'impôts directe est toujours proche de 21% ? C'est trop tôt pour répondre à cette question mais nous vous promettons de faire une étude empirique dans l'avenir.


En attendant, vous pouvez nous contacter pour avoir une étude sur votre cas personnel ou le faire vous-même avec la calculette fiscale de l'état sur le lien suivant: https://ge.ch/afcael2pub/calculette/#/calculette/etape1